Pic bleu le portail de l’habitat durable parle de notre solution d’isolation des rampants de combles aménagés

ECO-RÉNOVATION

ISOSAC Isolation de pièces habitées sous toit par l’extérieur

31/01/2020

Les occupants d’un bâtiment dont les chambres sont situées à l’étage sous le toit connaissent le phénomène des pièces qui se réchauffent en saison estivale.
Les rayons de soleil frappent la toiture et transmettent la chaleur par les tuiles ou les ardoises par transfert thermique. 

  1. Pourquoi isoler le toit par l’extérieur ?
  2. Comment isoler le toit efficacement ?
  3. Les différentes techniques d’isolation
  4. L’isolation thermique définitive ISOSAC ®
  5. Trouver une entreprise d’isolation du toit

1. Pourquoi isoler le toit par l’extérieur ? 

  • Parce que 30 % de la chaleur du chauffage s’évacue par le toit. Cette technique limite les déperditions thermiques.
  • Pour éviter que la chaleur radiative du soleil pénètre dans le logement et le réchauffe.
  • Parce qu’il est inutile pour les travaux de vider les pièces situées au dessous du toit. (Surtout un grenier de stockage ou des combles isolés au sol par de la laine de verre qui sert également souvent d’espace de rangement).
  • Parce que l’isolation du toit ne diminue pas l’espace habitable (conservation de la hauteur des pièces).
  • L’isolation est la solution parfaite pour économiser son argent. 

2. Comment isoler le toit efficacement ? 

La chaleur se diffuse par conduction, convection et par rayonnement. Comment éviter ce phénomène ? 

  • Soit par la méthode coûteuse du sarking qui consiste à enlever toutes les tuiles 
  • Soit en glissant des ISOSACS ® entre les chevrons, une opération plus rapide et plus économique.

3. Les différentes techniques d’isolation 

L’isolation de la toiture est un investissement judicieux que vous récupérez rapidement grâce à l’économie d’énergie réalisée.

Isolation du toit par l’intérieur

L’isolation par le dessous du comble en utilisant les techniques habituelles en plaques ou en rouleaux de laine de verre ou laine de roche.

  •  Travaux moins coûteux en raison de l’utilisation d’isolants 1ers prix.
  •   Mauvaises performances thermiques des isolants.
  •   Inefficacité des isolants lors des périodes estivales
  •   Obligation de démolir le plafond existant.
  •   Pièces non habitables pendant la durée des travaux.
  •   Pollution des pièces dues à la finesse des laines minérales (laines de verre-laine de roche).

Isolation du toit par l’extérieur

Cette opération consiste à :

  •  Enlever la totalité des tuiles ou des ardoises puis ôter les liteaux.
  •  Eliminer l’ancien isolant pour le déposer en déchetterie avec les produits toxiques.
  •  Glisser entre les chevrons des rouleaux ou des plaques de laine de verre ou de laine de roche.
  •  Poser un écran de sous toiture souple anti pluie.
  •  Refermer la couverture de tuiles ou d’ardoises.

Inconvénients 

  •  Ces travaux demandent beaucoup de temps pour un résultat thermique moyen.
  •  La durée de vie de l’isolant est de l’ordre d’une dizaine d’années.
  •  Le montant des travaux est donc disproportionné au résultat obtenu.

Isolation du toit par la méthode du sarking

Le sarking est la meilleure opération efficace, mais coûteuse qui consiste à reconditionner entièrement la charpente en surélevant la couverture pour incorporer dans le nouveau volume créé des plaques d’isolant performant.

Description du sarking

  •  Le plafond des combles s’appelle le platelage (briques plâtrières, plaque de plâtre, plaque de gypse type Fermacell, lambris, etc.
  •  Le pare-vapeur est un film perméable à la vapeur d’eau issue des usagers du logement (respiration, cuisine, usages domestiques, etc.). Le film étant perspirant, la vapeur d’eau peut s’évacuer vers l’extérieur sans formation de moisissures.
  •  L’isolant est constitué de plaques de fibre de bois disposées en continu sur la totalité de la toiture.
  •  Le contre-lattage est constitué de lattes de bois dont la lame d’air d’environ 5 centimètres située entre l’isolant et le matériau de couverture permet la ventilation et la dissipation de la chaleur.
  • Les liteaux de bois servent à fixer les tuiles ou les ardoises.

Les avantages et inconvénients du sarking

  •  Travaux d’isolation thermiques les plus efficaces équivalents à l’isolation par l’extérieur.
  •  Aucune perte de volume intérieur.
  •  Choix possible d’isolants à fort déphasage fibre de bois, ouate de cellulose, chanvre, lin, etc. (temps que met la chaleur à traverser le produit).
  •  Opération chère à un prix dissuasif (moyenne de 160 à 200 € le m2).
  •  La méthode de sarking nécessite de traiter l’intégralité du toit même si une partie centrale possède un plafond plat pouvant être isolé avec un isolant soufflé.
  •  Nécessité de refaire la zinguerie (entourage de cheminée, gouttières, etc.)

Isolation du toit par sacs gonflables ISOSAC ®

C’est une solution très intéressante qui évite les grands travaux de remaniement complet de toiture.

  •  ISOSAC® est composé d’un pare pluie HPV, d’un frein vapeur et d’une membrane de décompression
  •  Il suffit d’enlever quelques tuiles pour glisser le sac entre les chevrons.
  •  Insuffler de l’isolant bio sourcé en vrac à forte pression.
  •  Le sac se gonfle de façon définitive en épousant la place disponible entre les chevrons.
  •  En raison de la qualité de la toile, il n’existe aucun problème de déchirure ou de vieillissement.
  •  Il est toujours possible de réparer les trous accidentels de clous ou de déchirures avec du silicone ou du ruban adhésif spécial.
  •  L’isolant compressé et stabilisé à l’abri de la lumière ne craint ni l’humidité, ni le tassement, ni le vent, ni la pluie, ni les insectes, ni les oiseaux.
  •  Isosac bénéficie des aides et primes lorsque l’épaisseur est suffisante pour obtenir un lambda de R>=6 m².k/W.
  •  Le procédé est économique surtout en main-d’oeuvre. 
  •  Le gain par rapport à la méthode de sarking est de 30%.
  •  Le procédé a déjà fait ses preuves de fiabilité en tests réels.
  •  350 000 m² de toitures ont déjà été isolées
  •  L’entreprise et la fabrication sont françaises.
  •  Le procédé ne permet pas toujours de bénéficier des primes lorsque l’épaisseur des chevrons disponible sur certains toits est trop faible.

4. L’isolation thermique définitive ISOSAC  

L’isolation thermique définitive par sacs isolants ISOSAC ® posés en sous rampants avec contre chevronnage est d’une efficacité redoutable. 

L’isolation de la toiture par l’extérieur consiste contrairement à l’isolation des combles perdus (non habitables) ou sous rampants (partie de toit en pente visible de l’intérieur de la pièce habitable), à ajouter de l’isolant entre la charpente et la couverture. 

  • L’insufflation de ouate compactée protégée du vent, de la pluie, de l’humidité, des insectes et des rongeurs permet d’optimiser les performances thermiques de son habitat.
  • L’utilisation d’un produit bio sourcé permet un confort thermique d’été et d’hiver.
  • Cette technique permet de réaliser des économies d’énergie.

Isolation de la toiture par l’extérieur par des sacs ISOSAC ® (contenant de l’isolant) calés entre la charpente et la couverture. 

Coupe-charpente-sac-isolant-isosac-rampant-aménagé-Doc-Picbleu.png

5. Trouver une entreprise d’isolation du toit 

La société Isosac vous propose un réseau de poseurs qualifiés RGE sur tout le territoire français

ISOSAC l'isolation définitive

ISOSAC l’isolation définitive Demandez un devis à un professionnel de votre région Je demande Sans Engagement

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *