Travaux d’isolation des COMBLES:

 Le détail des aides en 2019

Plusieurs aides permettent de financer les travaux d’isolation thermique des logements. Voici un récapitulatif des dispositifs applicables en 2019.

– Le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (Cite) est reconduit en 2019 au taux de 30% pour l’isolation,

 Il n’est pas soumis à des conditions de ressources, ni de bouquet de travaux. Le Cite devrait disparaître en 2020 pour se transformer en prime pour les ménages modestes.

Le professionnel effectuant les travaux d’isolation doit disposer de la qualification RGE. Pour pouvoir bénéficier du CITE, les équipements posés doivent répondre à des caractéristiques techniques précises.

Exigences minimales en 2019
Isolation thermique des parois opaques Main d’oeuvre comprise
Planchers de combles perdus R ≥ 7 m².K/W
Rampants de toiture et plafonds de combles R ≥ 6 m².K/W


– Le dispositif des Certificats d’économie d’énergie (CEE) contraint les distributeurs d’énergie à financer des actions générant des économies d’énergie, dont les travaux de rénovation.

Dans ce cadre, la prime « Coup de pouce isolation », accessible jusqu’au 31 décembre 2020, concerne les travaux d’isolation des combles, de la toiture et des planchers bas.

Le demandeur doit faire appel à un partenaire signataire de la Charte « Coup de pouce Isolation ».

Le professionnel effectuant les travaux doit disposer de la qualification RGE. Tous les ménages peuvent bénéficier de l’offre mais les montants des primes sont différents en fonction des niveaux de ressources (RFR, revenu fiscal de référence).

Plafonds de revenus pour le « Coup de pouce Isolation »
Nombre de membres du foyer Plafonds de revenus du foyer en Ile-de-France Plafonds dans les autres régions
1 24 194 18 409
2 35 510 26 923
3 42 648 32 377
4 49 799 37 826
5 56 970 43 297
Par personne en plus + 7 162 + 5 454


Montant minimal de la prime « Coup de pouce Isolation »
Type de travaux Prime pour les ménages modestes Prime pour les autres ménages
Isolation des combles 20 euros par m² 10 euros par m²


– La TVA à 5,5% sur la fourniture du matériel à la pose et l’entretien, concerne, pour le volet isolation, les matériaux d’isolation thermique des parois opaques ou vitrées, les volets isolants et portes d’entrée donnant sur l’extérieur. Les travaux induits, indissociablement liés à ces travaux d’amélioration énergétique, sont eux-mêmes soumis au taux de 5,5 %.

– L’éco-prêt à taux zéro (éco PTZ) est prolongé jusqu’en 2021, sans condition de ressources. Ses conditions d’application sont modifiées en deux étapes. Au 1er mars 2019, la condition de bouquets de travaux est supprimée. À compter du 1er juillet 2019, il sera étendu à tous les logements achevés depuis plus de deux ans et aux travaux d’isolation des planchers bas. Le prêt est plafonné à 30 000 € (pour trois travaux ou plus), 10 000 € pour une action et 20 000 € pour deux travaux.

– L’Agence nationale de l’habitat (Anah) propose, notamment avec le programme « Habiter Mieux », plusieurs dispositifs pour faciliter la réalisation de travaux de rénovation énergétique. Le programme s’adresse aux propriétaires à revenus modestes et peut financer une quote-part de travaux de rénovation allant jusqu’à 12 000 €, dès lors que les travaux génèrent un gain énergétique de 25%.

– Des aides locales, départementales et régionales sont également disponibles. Renseignements auprès des mairies ou dans le réseau des ADIL

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *